. . . . . . . . . . . . un blog conservateur parmi tant d'autres . . . . . . . . . . .

samedi 31 mars 2007

Question de vocabulaire : blogs & trolls

Le mot a surgi dans une discussion récente sur ce blog. Saisissons l'occasion :

le troll :

Le troll est au blog ce que la vermine est au canidé : une torture, invisible mais permanente, jouant sur les nerfs de l'administrateur comme des commentateurs. Le troll gâche le plaisir. Lorsqu'il met les doigts dans le plat, il faut en jetter le contenu. Lorsqu'il intervient dans une discussion, il faut la fermer. Le troll multiplie les commentaires éclairs, les invectives, les raisonnements fallacieux. A l'instar du cafard, il est increvable, et se nourrit d'adversité. L'opposition le régénère, la logique le ravive, l'attention le ressuscite (in : Sigmund Freud : Der Witz und seine Beziehung zum Unbewufiten des Trölles). Pour s'en débarasser : la censure, ou le boycott. C'est l'expression populaire : "ne nourrissez pas le troll".

NB : le troll n'est pas forcément un opposant, on peut le trouver aussi dans son propre camp. Il ne dévoile alors sa vraie nature qu'après une période de gestation ("gestation period") pendant laquelle il reste très convenable. Le Petit Robert ne contient pas encore de terme pour ce genre de troll.

"Le terme troll provient de l'expression trolling ou pêche à la traîne qui est une ligne munie d'hameçons (à ne pas confondre avec trawling qui est la pêche au chalut grand filet en forme d'entonnoir), les remarques polémiques constituant un troll étant considérées, métaphoriquement, comme des appâts destinés aux contributeurs qu'on veut hameçonner"

autre origine : cf. (*)

dérivés :

le mus-troll (ou muz-troll) :

Troll à caractère islamiste déferlant en groupe quand l'actualité l'exige sur les blogs qui se trouvent sur son chemin : propos incohérents, français approximatif ou incompréhensible, logique inexistante, menaces de mort ou de damnation pour vous et votre famille, votre race et votre pays

Exemple : les 50 premiers commentaires sur cette page de blog datant de 2006 qui n'a pourtant rien à voir avec les caricatures de Mahomet

Extrait authentique : "Allez vous faire ****** espéce de *** béte et debil de danoi ! vraiment vous provoqué les muslmens pour les rendre des terroristes alors que c pas vrais il faut arrété maintenant"

Des mus-trolls, il en passe régulièrement sur le blog du conservateur. en général vous ne les voyez pas, car ils sont censurés rapidement. (notice / disclaimer : ne pas confondre mustroll et musulman)

l' über-troll (ou uber-troll) :

Le pire des trolls ! à la différence des autres, il est éduqué, voire cultivé, et logique, voire intelligent. Alors que vous croyez l'avoir circonscrit dans un coin de la pièce, le bougre vous sortira la réflexion, la citation, la référence ou le contre-exemple qui tue : pertinent et logique, difficile à abattre en 3 lignes, il vous obligera à en écrire des pages. C'est le "boss de fin de niveau" de la hiérarchie des trolls. Oserais-je dire ... un aristocrate des trolls ?!? synonyme : opposant résidant ("resident opponent")

Comment le distinguer de l'opposant idéologique ? c'est le même ! Il n'y a pas de victoire possible, car, bien que son cerveau fonctionne, il est rétif à la Vérité. Il manque cruellement d'honnêteté intellectuelle : alors que vous, Dieu est témoin, avez résolu une partie du problème avec des arguments d'une imparable logique, il vous sortira le même raisonnement fallacieux après quelques messages, ou quelques jours. Impossible d'avancer.


(*) pour en savoir plus (source) :

Le Géant en vieux norrois est jötunn (eoten en vieil anglais). Les Géants habitent Útgarr (« monde extérieur », « espace situé en dehors »), par opposition à Ásgarr (« demeures des Ases », des dieux) et Migarr (« demeure du milieu ») où habitent les hommes. Ils ont un rôle central dans la mythologie nordique (cosmologie, généalogie, etc.) et sont une menace permanente aussi bien pour les dieux (les Ases et les Vanes) que pour les hommes. C’est pourquoi le dieu Ase órr (Thórr) les chasse. Il est bien équipé à l’aide de sa ceinture de force, un gant de fer et son célèbre marteau (Mjöllnir) 1.

úrs, tout comme tröll désigne les géants malfaisants et démoniaques. C’est également le nom d’une rune qui produit un effet maléfique ou bénéfique : séduire les femmes


mardi 27 mars 2007

26 mars 1962, la République déshonore la France rue d'Isly

Un témoignage rapporté par VoxGalliae pour ne pas oublier malgré le black-out médiatique et historique, ce jour où l'armée française, et en particulier ses éléments musulmans, tirèrent sur la foule française à Alger.


samedi 24 mars 2007

Pèlerinage à la Sainte Tunique d'Argenteuil

Communiqué du site Radio-Silence :


(Lire la suite...)

dimanche 18 mars 2007

Pour un monde sans ... François Bayrou ?

Depuis que j'ai vu l' affiche de propagande "Faisons le choix d'un monde sans CO2" dans les couloirs du métro, l'idée d'en faire une parodie me trotte dans la tête. C'est chose faite :


(Lire la suite...)

jeudi 8 mars 2007

Channel 4 contredit le film d'Al Gore

La chaine privée anglaise controversée Channel 4 diffusera ce soir un documentaire considérée comme le "Al-Gore Killer". Les principales affirmations du documentaire oscarisé d' Al Gore (An Inconvenient Truth) sont mises à mal, au travers de données scientifiques et d'interventions d'experts.

Addendum : L'ami Woland a déniché sur le site de Channel 4 cette présentation détaillée de l'émission.

En ce qui concerne l'environnement, j'ai une attitude ambivalente. D'un côté, Je pratique depuis bien longtemps les petits gestes de "bonne gestion domestique" - je ne jette plus de piles depuis près de 20 ans, je coupe la lumière en quittant une pièce, j'économise l'eau. Jamais je ne jetterais un sac plastique dans la nature, je laisse ça aux "français moyens" qui soutiennent Nicolas Hulot mais abandonnent leurs détritus après un pique-nique, ou leur batterie. Je pense que le développement de process industriels et énergétiques plus efficients est une question d'efficacité, voire de morale.

De l'autre, je ne fais aucune confiance aux altermondialistes, ennemis du capitalisme, ennemis de l'occident, collectivistes fanatiques et autres crapules pour nous guider dans la prétendue "crise de l'environnement". Un gauchiste écolo reste un gauchiste. Trop d'intérêts économiques et politiques sont en jeu pour accepter béatement les discours officiels. Quel meilleur exemple que le hold-up du bio-carburant ? issu en 2006 du lobbying des producteurs français de colza, betteraves, et autres, rencontrant les préoccupations des constructeurs automobiles sur leur image, le deal fut signé tout de suite, l'unanimité gauche-droite facilement trouvée. Pourtant le bilan énergétique du biocarburant est mauvais.

Moins de catastrophisme, plus de liberté individuelle, plus d'innovation et moins de règlementation (contre-exemple : Paris), plus de liberté de parole et d'opinion des experts et des chercheurs, et plus de moyens privés pour la recherche. C'est la solution. Certainement pas des litanies de mensonges à la une de TF1 exercant une pression irrationnelle sur les pouvoirs publics et économiques. Voila ce qu'il nous faut.


mardi 6 mars 2007

Création officielle du Louvre Abu Dhabi

Alea jacta est. Le contrat signé aujourd'hui par notre calamiteux ministre de la culture Renaud "la Menace" Donnedieu de Vabres, donne naissance au deuxième "spin-off" de notre musée national après celui d'Atlanta. Cela contre la somme de 1 milliard d'euros, dont 400 millions pour le Louvre, et malgré l'opposition d'une bonne partie du gratin culturel français, qualifiés à demi-mots de "ringards" par le président Chirac ("beaux esprits").

Interrogé sur une radio de la bande FM, le président du Louvre, Henri Loyrette explique qu'il faut y voir l'aboutissement de la vocation universelle du Louvre, voulue dès sa création il y a deux cent ans. Restant volontairement évasif sur les oeuvres concernées, il n'a pas voulu répondre à la question du journaliste sur le prêt de "nus" ou d'oeuvres chrétiennes. Mr. Loyrette s'est contenté de postuler que le "Louvre Abu Dhabi" présenterait des oeuvres de "tous les domaines et de toutes les civilisations". De toutes les civilisations sauf le christianisme ? (*)

J'ai déjà évoqué plusieurs fois le sujet, me faisant également le relais de la pétition lancée par la Tribune des Arts. On remarquera que cette affaire contredit la philosophie générale française selon laquelle la culture n'est pas une marchandise, idéologie défendue à l'OMC et à l'ONU dans le cadre de la soit-disant l'exception culturelle. Lorsqu'un milliard d'euros sont en jeu, nos bien-penseurs ont vite fait de retourner leur veston, constatons le avec ironie.

Je suis pour ma part opposé à ce projet. Certes j'entends les arguments financiers, ou bien l'idée que le rayonnement de la culture française peut y gagner. Toutefois je dénonce l'assujettissement de la culture aux impératifs financiers et diplomatiques. Le ministère de la culture est aujourd'hui aux abois, incapable de financer ses engagements, et réduit à des transferts d'une priorité à l'autre. C'est un leg de Mr. Donnedieu de Vabres, qui mériterait l'exclusion de l'UMP pour mise en danger de notre patrimoine. La "culture" doit être gérée de façon autonome des impératifs dictés par la mode ou la contrainte. En ce sens, l'idée évoquée jadis par Nicolas Sarkozy de supprimer le ministère de la culture me parait tout à fait pertinente, et cela dans l'intérêt même de la culture.

(Lire la suite...)

Mme Royal et sa Velsatis

Alors que Mme Royal a annoncé hier qu'elle n'était pas sûre d'emménager à l'Elysée si elle était élue, voici une petite fable morale qui ravira petits et grands. "De l'idéologie sectaire et ruineuse".
 


 

Bien sûr nous sommes là dans l'anecdotique. Il y a beaucoup plus grave, comme sa manière de supprimer les aides aux entreprises "de droite", ou bien son refus de rémunérer deux anciennes employées de sa campagne régionale. Mais c'est l'anecdotique qui renseigne le plus sur la véritable nature d'une personne, et qui permet d'en dresser un portrait psychologique.
 

(source : cybermilitant.com)
 

lundi 5 mars 2007

La repentance de Jean-Paul II : une manipulation médiatique

La repentance, c'est le titre d'un livre de Michel de Jaeghere (à la Renaissance catholique). La rubrique livre de Valeurs Actuelles en résume ainsi le propos :

" Cette tentative du pape d'apurer les comptes du passé afin d'aborder la nouvelle évangélisation sans être entravé par les malentendus historiques n'a pas du tout été ce qu'on a prétendu. (...) Michel de Jaeghere, textes à l'appui, démontre que les médias, avec la complicité d'une fraction de l'Eglise, ont systématiquement détourné les déclarations pontificales de leur sens pour transformer l'histoire de l'Eglise en une suite de crime abominables, et in fine, ruiner le dogme de l'infaillibilité pontificale. "

Comment ne pas penser à l'affaire de la visite de Benoit XVI en Turquie. Rappelez-vous : le pape favorable à l'entrée de la Turquie en Europe, le pape priant vers la mecque dans la mosquée bleue, etc. Du "pain béni" - si j'ose dire, pour la non-pensance multiculturelle & relativiste. Un peu trop béni même. J'avais rapporté à l'époque un article de la revue Chiesa qui mettait en cause une partie du "staff" du Vatican dans ce qui ressemblait fort à une manipulation médiatique.

N'étant pas au fait de la politique vaticane, et tenu par un devoir de "respect" à l'endroit de l'Eglise, je me garderais d'en dire plus. A tout le moins peut on retenir de cette affaire que lorsqu'il s'agit de l'Eglise catholique, du pape, et de la religion en général, les fidèles ne doivent pas se contenter de la voix des grands médias. Quand les journalistes bien-pensants deviennent l'interface obligatoire entre l'Eglise et les fidèles, c'est carrément notre survie qui est menacée.


dimanche 4 mars 2007

Affaire Dolce & Gabbana : le serpent progressiste se mord la queue

Lorsque des publicités de prêt-à-porter ou de lingerie mettaient en scène des bonnes-soeurs dans des situations compromettantes, ou bien la Cène revisitée, on pria les catholiques de se taire. De notre côté, l'intolérance et la volonté réactionnaire de museler la création artistique.



Mais lorsqu'une marque phare comme D&G s'attaque à l'image de la femme, c'est le tollé. Oubliées, les accusations d'intolérance et de censure. Amnesty International est même de la partie. C'est une affiche, retirée déjà d'Espagne, qui est la cause d'un émoi important en Italie. La mise en scène ferait croire à un viol. On s'étonne de ce brusque sursaut de moralité, alors que la pornographie s'étale partout, et que le "porno chic" fait florès dans la pub depuis des années. Ainsi une récente campagne de Diesel dans les rues de Paris m'a-t-elle semblée bien tout aussi choquante, car elle mélangait "artistiquement" sexualité et violence.

La défense de la marque de luxe a été particulièrement minable. Sa réaction face aux critiques du gouvernement espagnol a été de qualifier le pays de "ringard" :

"We will only withdraw this photo from the Spanish market. They're a bit behind the times," La Vanguardia newspaper quoted the Milan-based fashion house as saying.

Goûtons à l'ironie de la chose : le couple Dolce & Gabbana s'est récemment attaqué à l'église catholique, qu'ils ont accusé de faire obstruction à "l'égalité des droits en faveur des homosexuels". Une accusation évidemment fondée, que les catholiques revendiquent.

Morale de l'affaire : la prochaine campagne de pub de la maison italienne devrait mettre en scène le viol d'une bonne soeur. Ainsi ils ne risqueront rien et toute critique sera considérée comme inconvenante.

Au demeurant, D&G n'est pas ma tasse de thé. Permettez moi cette considération dont l'esprit vous semblera désuet : c'est vulgaire. Les hordes de jeunes parisiennes arborant des t-shirts moulants ou autres ceintures bardées de strass "D&G" ne font rien pour me convaincre du contraire. Dans la mode, il n'y a qu'un pas entre le chic tendance, et le vulgaire. Les D&G pourraient bien se retrouver très vite à la roche tarpéienne de la mode.