Information édifiante datant de début juillet. A lire ici, et à mettre en rapport avec la réaction hystérique de nos autorités morales face aux dégradations insignifiantes ayant touché une mosquée à Toul.

Les faits les plus graves se sont passés le 2 juillet, dans le quartier de la Croix-de-Metz, à Toul, alors que le brave abbé Noël supportait depuis longtemps, et sans mot dire, le vandalisme de son appartement situé au-dessus de l’église.

" C’est décidé, je pars. Ça devient insupportable. Depuis pratiquement une semaine, c’est tous les soirs ! " a déclaré l’abbé Noël.

" Depuis un an, je dirais que ce genre d’incident se produit irrégulièrement. Mais depuis mercredi dernier, ça ne s’arrête plus ou presque. A chaque fois, à partir de 21 h 30. "

Sur internet, et par exemple sur le site du Figaro généralement plutôt bien pensant, les réactions très vives à cette différence de traitement prouvent que pas mal de catholiques commencent à en avoir leur claque de la soumission des politiques, laquais de l'UMP en première ligne, et des mensonges des journalistes d'extrême gauche.