" Aujourd'hui, l'Eglise a commis une grosse erreur, en revenant en arrière de 500 ans avec des guitares et des chants populaires. Je n'aime pas du tout ça. Le chant grégorien est une tradition vitale et importante de l'Eglise, et gâcher cela avec des mélanges de paroles religieuses et profanes d'enfants, de chants occidentaux est extrêmement grave, extrêmement grave".
 
Zenit, via le Salon Beige.
 
Alors, quand l'immense Ennio qui nous a tous fait rêver croise un catholique moderniste, il lui fait bouffer sa guitare, et c'est plutôt viril. Jugez vous même.